Les champs électromagnétiques pulsés : comment ça marche ?

Afin de mieux comprendre comment on en est venu à utiliser des générateurs à champs magnétiques basse fréquence à des fins thérapeutiques, il est nécessaire de rappeler quelques notions de physique qui permettront de les situer par rapport à l’ensemble du spectre électromagnétique qui nous entoure.

Le champ magnétique terrestre

Pour comprendre l’efficacité des champs magnétiques pulsés il faut se rappeler que la planète Terre est enveloppée d’un champ magnétique, et que la vie s’est développée sur Terre grâce à ce champ magnétique protecteur.

champ-magnetique-TerreCe champ magnétique a, entre autres, pour rôle de nous protéger du vent solaire (rayons bêta, gamma, rayons X…) et des divers rayonnements cosmiques.

Si ces rayonnements n’étaient pas piégés par notre champ magnétique toute forme de vie organique telle que nous la connaissons(humains y compris) serait brûlée.

Le champ magnétique, produit par le noyau de fer en fusion du centre de la terre est un champ permanent, mais le bombardement électro magnétique des particules du vent solaire et des rayonnements cosmiques provoquent des vibrations au sein de ce champ constant. Ce sont ces fluctuations vibratoires qui donnent naissance aux pulsations dans lesquelles nous baignons donc en permanence. Ceci explique que nos cellules connaissent parfaitement bien ce langage vibratoire magnétique que reprennent les appareils champs magnétiques pulsés.

Ces pulsations se situent habituellement dans une gamme de fréquences allant de 0 Hz à 600 Hz environ.
Les chercheurs(particulièrement dans les pays de l’Est dès le début du XXème siècle) se sont rendus compte que nos cellules réagissaient d’une manière spécifique à certaines fréquences de champ magnétique ayant pour effet par exemple:

  • une amélioration des états inflammatoires
  • une diminution de la sensibilité à la douleur
  • une accélération de la cicatrisation des tissus mous ou encore des os suite à une fracture
  • une amélioration du sommeil
  • une diminution des états d’anxiété…
  • etc.…

Pour être efficace les ondes magnétiques émises par un appareil doivent être le plus proche possible de la forme et de la nature très complexe du champs magnétique terrestre.
On trouve actuellement sur le marché quantités d’appareils à champs magnétiques ayant des signaux pulsés divers : rectangulaire, triangulaire, sinusoïde, signal polaire ou apolaire etc…. Tous se disent performant et il est alors bien difficile de faire un choix.
Depuis 1986 j’ai soigné des milliers de personnes en utilisant différents appareils, c’est la raison pour laquelle la société OndyNéo m’a demandé de sélectionner des appareils faciles à manipuler et dont les caractéristiques sont les plus performantes actuellement au niveau de l’efficacité sur les pathologies les plus courantes.

En savoir plus :


L’origine du champ magnétique terrestre

SWARM scrute l’invisible par CNES

Le champ magnétique terrestre est indispensable à la vie, sans lui les rayonnements à haute énergie du soleil détruirai toute forme de vie connue sur notre globe.

Il constitue UN BOUCLIER DE PROTECTION pour le vivant.
La magnétosphère, créée par le champ magnétique terrestre, joue un rôle essentiel dans le développement de la vie sur terre en déviant les particules de haute énergie du vent solaire et des rayons cosmiques protégeant ainsi la biosphère de leur impact.
Dans les périodes de forte activité solaire, on assiste à une augmentation brutale du rayonnement UV et X en provenance du soleil, ainsi que de la vitesse du vent solaire.
Des particules (plasma) pénètrent alors dans la cavité formée par le champ magnétique terrestre (appelée magnétosphère) donnant lieu à des phénomènes spectaculaires : les orages magnétiques et les aurores boréales.

champ-magnetique-terrestre champ-electromagnetique-terrestre

Ces phénomènes s’accompagnent souvent :

  • de perturbations des systèmes de télécommunication (câbles sous marins, ondes radio, GPS)
  • d’une augmentation des radiations reçues par les passagers des avions de ligne et les astronautes
  • de courants induits dans les pipelines (accélérant leur usure)
  • de courants parasites dans les réseaux électriques
  • d’avaries satellitaires

D’où l’importance de suivre l’évolution temporelle du champ interne pour déterminer les zone dangereuses pour les satellites.

Le champ magnétique terrestre est généré par des mouvements de convection dans le noyau terrestre, composé à 90% de fer liquide, qui se comporte comme une gigantesque dynamo.
Une petite partie du champ magnétique terrestre provient des roches aimantées de la croûte terrestre et de courants électriques situés dans l’ionosphère (vers 100 km d’altitude) et la magnétosphère (à plusieurs milliers de km de la Terre).

Un peu d’histoire…

Certaines ondes magnétiques ont un grand pouvoir thérapeutique. La maîtrise de ces forces naturelles qui nous entourent a permis très tôt aux chercheurs d’obtenir des résultats sur des pathologies dégénératives ou rhumatismales. Les ondes ont un puissant effet antalgique et assurent une régénération vitale des corps malades.

Si les ondes ont, en physique, des caractéristiques communes, elles sont, en revanche, loin d’avoir un effet uniforme au regard de la biologie et la médecine. Il est maintenant établi que certaines ondes sont extrêmement nocives pour la santé (rayon X, UV, téléphonie), d’autres ondes, elles, peuvent avoir un effet thérapeutique puissant.

Dès les premiers temps de la maîtrise de l’électricité et de l’électromagnétisme, les savants, avec à leur tête Arsène d’Arsonval, membre de l’Académie de médecine (en 1888) et de l’Académie des sciences, se penchent sur les vertus thérapeutiques de l’énergie électromagnétique présente dans la nature.

Les premières découvertes

Les premiers essais thérapeutiques probants de magnéto-thérapie furent menés par Georges Lakhovsky dans la salle de conférence de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Avec un dispositif très rudimentaire consistant en une spirale ouverte de cuivre placée autour d’un géranium préalablement contaminé par un virus cancérigène, Georges Lakhosky obtint la nécrose complète de la tumeur en un mois et la survie de la plante alors que les autres plantes témoins n’avaient pas survécu.

Les essais botaniques se poursuivirent avec succès et les résultats permirent au chercheur de construire une théorie qu’il vérifia ensuite avec un appareillage beaucoup plus sophistiqué capable d’émettre des longueurs d’ondes multiples et de traiter des pathologies humaines. Par ailleurs, la plante a eu une croissance exubérante et inhabituelle pour son espèce.

Toutes les cellules vibrent

Selon les travaux de Lakhovsky, toute cellule vivante constituée essentiellement par un noyau (chargé positivement) baignant dans une masse de protoplasma (chargée négativement), comporte les éléments d’un circuit oscillant de très petite longueur d’onde. En effet, le noyau, qui comporte des filaments ou chromosomes, formés d’un tube en matière isolante rempli d’un liquide salé conducteur, est assimilable à un circuit ouvert susceptible d’osciller à très haute fréquence.

Cette oscillation cellulaire est typique de l’activité vitale. Elle est caractérisée, pour chaque type de cellule (nerveuse, osseuse, musculaire, pathologique), par une fréquence et une intensité propres.

Ainsi, une cellule normale est en équilibre oscillatoire et tend à conserver cet équilibre, alors qu’une cellule malade est en déséquilibre oscillatoire sous l’effet des forces extérieures (les ondes parasites) ou intérieures (par changement des constantes chimiques et électriques du protoplasma et du noyau).

Une conclusion s’imposait : l’art de maintenir la santé est alors celui de conserver l’équilibre oscillatoire cel-lulaire.
Guérir, c’est rétablir l’équilibre oscillatoire des cellules lorsqu’il est rompu.

Georges Lakhovsky écrit dans son livre « L’oscillation cellulaire », en 1931 : « De même qu’en lançant à la main le balancier d’une pendule arrêtée, on remet cette pendule en mouvement, de même en utilisant les ondes produites par les champs électromagnétiques pulsés, on communique par induction aux cellules malades l’impulsion nécessaire pour rétablir leur équilibre oscillatoire et donc leur bon fonctionnement ».

(Extrait de l’article «la santé sur la bonne longueur d’onde» 15/12/ 2010 – Thérapies- Par François Lehn)

…………………..

En 1978 Dan Constantinescu, médecin neuro-psychiatre et chercheur Roumain fuyant le régime de Nicolae Ceaușescu s’établi à Paris. Sa rencontre avec Mr Senez (directeur de la société « Atlas international ») leur permet de déposer les brevets d’un appareil conçu par le Dr Constantinescu et capable de délivrer de manière contrôlée des champs magnétiques pulsés : le « MAGNOBIOPULSE »,  mettant ainsi en pratique les résultats des recherches et expérimentations qu’il menait depuis plusieurs années en biophysique médicale chez lui en Roumanie. Cet appareil, d’une remarquable efficacité, délivrait cinq fréquences : 12, 50, 100, 300 et 460 Hz . Certains thérapeutes s’en servent encore en France. Depuis les années 2000 le Magnobiopulse n’est plus fabriqué.

En France, quelques thèses de médecine générale ont pu voir le jour sous la direction du Professeur Picard ainsi que du Professeur Belossi de la Faculté de médecine de Rennes.

EFFETS THERAPEUTIQUES

Le Champ Magnétique Pulsé (CMP) agit au cœur de la cellule en normalisant les échanges d’ions calcium, magnésium…etc…à travers la membrane cellulaire et en rééquilibrant la répartition des charges positives et négatives de part et d’autre de celle-ci.

Une cellule :

  1. = membrane de la cellule
  2. = noyau de la cellule
  3. = mitochondries

celluleSchéma d’une membrane cellulaire :

shema-membrane-cellulaire

Ce travail de soutient et de régulation qu’apporte le champs magnétique pulsé à chacune de nos cellules leur permet de retrouver progressivement leur fonctionnement normal. On voit alors l’amélioration, la stabilisation ou la rémission d’une multitude de problèmes de santé.
Dans de nombreux cas de polyarthrites rhumatoïdes, l’usage régulier des champs magnétiques pulsés (entre seize et trente mois) permet l’arrêt total ou la diminution notable des douleurs avec suppression ou atténuation de la prise médicamenteuse. La marche est normalisée et la liberté de mouvement retrouvée.

Dans les cas de lombalgies, de cervicalgies ou même de hernies discales, l’application locale des champs électro-magnétiques pulsés permet d’effacer les douleurs irradiantes et de retrouver une récupération quasiment totale tant fonctionnelle qu’articulaire, permettant de reprendre une activité quotidienne normale.
Plus globalement, toute douleur articulaire due à une inflammation arthritique ou traumatique, tout désordre nerveux ou dysfonction neurologique récente ou ancienne est nettement améliorée par l’application des champs électro-magnétiques.

Les différentes fréquences de champs magnétiques pulsés délivrées permettent aux cellules de se recaler sur les pulsations leur permettant d’effectuer efficacement leur travail pour retrouver le chemin de l’auto-guérison. Un peu comme un choriste qui aurait perdu sa note mais peut reprendre le fil du chant si le chef de chœur lui redonne la bonne note.

En résumé les champs magnétiques pulsés agissent, sans effet secondaires, sur les causes profondes de la douleur et des troubles physiques ou nerveux :

  • en régulant les inflammations (arthrites, sciatiques, névralgies, tendinites….)
  • en stimulant la réparation des tissus (fractures, suites d’opération chirurgicale, arthrose…)
  • en équilibrant le système nerveux (stress, sommeil, dépression…)
  • en effectuant des mouvements simples, sous CMP, qui améliorent le confort et la fluidité de la posture et des gestes quotidiens.

Il faut savoir que le chemin de la guérison n’est pas toujours aisé. Il y a parfois des aggravations passagères(effet de cure), des rechutes, des réactions inattendues…. C’est pour cela que la société OndyNéo a souhaité vous permettre de bénéficier des conseils d’un professionnel compétent et expérimenté pour vous accompagner de façon efficace et entièrement personnalisée.